Bébé Zéro déchets

LES COUCHES LAVABLES

Nous avons l’habitude de voir, que ce soit à la télé, dans les magasines etc, les couches jetables comme une norme pour les bébés, alors qu’elles sont relativement récentes, les premières ont été commercialisées en 1950, sous une forme d’alaise rectangulaire avec des plis au milieu des changes. Les fixations adhésives datent de 1961, et la forme anatomique a été adoptée en 1986 !

En revanche nous entendons beaucoup moins parler des couches lavables, bien qu’elles soient utilisées depuis des siècles. Elles sont des incontournables pour un bébé zéro déchet et au naturel car en plus d’être saines et confortables pour bébé, elles sont économiques (elles sont évolutives et réutilisables même pour plusieurs bébés) et surtout écologiques (réduit considérablement le nombre de déchets, il n’y a que le voile pour recueillir les selles à jeter et ils sont généralement biodégradables). Les couches jetables sont relativement récentes, les premières ont été commercialisées en 1950, sous une forme d’alaise rectangulaire avec des plis au milieu des changes. Les fixations adhésives datent de 1961, et la forme anatomique a été adoptée en 1986 !

Pour la santé de bébé les couches lavables ont un avantage de taille comparé aux jetables : elles sont en tissus et ne contiennent pas de produits chimiques, contrairement aux jetables qui sont composées de 70 à 95% de matières plastique et pétrochimiques, 4 couches de matériaux maintenus entre eux à l’aide de colle chimique.

En terme d’économie, elles ont un coût de départ assez élevé, mais sont rapidement rentabilisées puisque elles s’utilisent de la naissance jusqu’à la propreté et vous pouvez les réutiliser pour plusieurs enfants. Il faut compter 1500 euros au total pour 4000 à 6000 couches jetables alors que pour les lavables 20 couches suffisent pour un budget approximatif de 600 euros, sachant que le prix dépends du modèle, de la marque et de la matière.

Niveau écologique, elle sont moins polluantes que les jetables, non seulement en terme de déchets à l’usage mais également lors de la production. Les couches représentent un nombre important de déchets : de la naissance à la propreté ( à peu près vers 2 ans et demi) c’est environ 4000 à 6000 couches qui sont utilisées soit l’équivalent d’une tonne de déchets, et pour un foyer ayant un bébé entre 0 et 2 ans on estime qu’elles représentent 40% des déchets ménagers ! Une seule couche met environ 500 ans à se décomposer dans la nature en relâchant au passage des produits toxiques.

MODÈLES DE COUCHES LAVABLES

Elles sont de nos jours bien plus pratiques à utiliser que celles utilisées avant : elles sont préformées et plus besoin d’épingles à nourrices pour les maintenir grâce aux boutons pressions et aux bandes velcro, la culotte a un revêtement imperméable et des élastiques au niveau de la taille et des cuisses qui limitent les fuites, un voile lavable généralement en polaire ou jetable est placé entre la partie absorbante et la peau du bébé pour recueillir les selles et elles sont adaptées à la morphologie de l’enfants grâce aux différentes tailles. Il existe aussi différentes matières pour les inserts : coton, Tencel, polyester, microfibre, bambou, chanvre…

Il y a 4 modèles de couches lavables :

  • Les couches “classiques” : composées d’une partie couche (absorption) et d’une partie culotte (imperméable).
  • Les couches TE1 : la partie absorbante est cousue sur la partie imperméable. Certaines ont une poche pour pouvoir insérer un insert.
  • Les couches TE2 : L’insert s’accroche sur la partie imperméable à l’aide de bouton ou de scratch.
  • Les couches TE3 : L’insert, la partie imperméable et la culotte sont séparés.

Certains de ces modèles regroupe différents types.

Les couches classiques : 

  • les plates : un grand tissus absorbant qui se plie plusieurs fois et se place à l’intérieur d’une culotte couvrante adaptée. Pour changer la couche elle se déplie facilement puis est ensuite lavée en machine. Il en existe des pré-pliées pour faciliter la prise en main. Les culottes peuvent servir plusieurs fois.
  • les préformées : composées d’une couche d’une feuille absorbante et une culotte imperméable. c’est celles qui ressemblent le plus aux jetables par leur forme anatomiques. on met la couche ou on aura préalablement inséré la feuille dans la culotte couvrante et pour le change la partie absorbante se jette et la couche est mise à laver.
  • à poches : une seule couche multi-fonction, imperméable couvrante et absorbante. Lorsque la couche est sale on la vide et on la passe à  la machine à laver.
    Ce type de couche comporte tout de même une partie jetables, mais elles ont l’avantage d’être étanches et très absorbantes ( on peut ajouter un insert pour plus d’efficacité, pour la nuit par exemple). Pour l‘entretien le séchage est rapide, en revanche pour l’utilisation elles nécessitent plusieurs manipulations lors du change et sont épaisses, ce qui n’est pas forcément très pratique pour habiller bébé. Elles sont plutôt conseillées la nuit car elles permettent de maintenir bébé au sec plus longtemps.

Les couches TE1 (tout-en-un) :

  • les simples (à droite) : une partie absorbante reliée à la culotte de protection, comme une couche jetable, elles est à la fois imperméable à l’extérieur et absorbante à l’intérieur. Lors du change il faut vider l’insert dans les toilettes et mettre à laver. L’utilisation de feuillets pour récupérer les selles est conseillé surtout lorsque les selles ne sont pas encore solides.
  • à poche (à gauche) : même principe que la simple avec une poche en plus pour placer un insert, ce qui permet d’augmenter l’absorption. 
    Ce sont les plus fines des couches lavables, elles sont très faciles à utiliser. Idéal pour les bébés qui sont gardés par une nounou par exemple. Elles sont évolutives mais en revanche elles sont moins efficaces au niveau de l’absorption et il est nécessaire d’en avoir un gros stock afin de pouvoir changer bébé régulièrement, ce qui fait qu’elles font parties de celles qui nécessitent un budget de départ plus important. Elles sont également plus longues à sécher.
    Elles sont conseillées la journée pour faciliter l’habillement mais à éviter lors de la sieste et pour la nuit.

Les couches TE2 (tout-en-deux) :

  • les lavables : le fonctionnement est le même que pour les TE1, à la différence que la partie absorbante est accrochée par des boutons pressions ou des scratch velcro à la partie imperméable et non pas fixée. La partie imperméable comprend la couche et la culotte. Lors du change on retire la partie absorbante souillée puis on en met une nouvelle dans la culotte imperméable qui peut ainsi servir plusieurs fois. Comme pour les TE1 il est conseillé d’utiliser un feuillet de protection pour recueillir les selles.
  • les hybride : on peut y mettre un insert jetable biodégradable. Une fois la couche souillée on retire l’insert qui est jeté et on en place un nouveau.
    Elles sont généralement évolutives, c’est à dire qu’elles s’adaptent à l’évolution de bébé. Cependant selon les marques il existe différentes tailles d’inserts pour s’adapter à bébé.
    Elles sont aussi simples à utiliser que les TE1 et sont plus faciles à entretenir du fait que la partie absorbante se sépare de la partie imperméable, ce qui permet un séchage plus rapide et nécessite moins de couches. En revanche, elles ne sont pas adaptées pour des nouveaux-nés à cause de leur taille unique.
    Elles sont un bon compromis entre les classiques et les TE1. Il faut tester selon les besoins de bébé.

Les couches TE3 (tout-en-trois) :

  • les lavables : même fonctionnement que pour les TE2. Lors du change il n’y a que les inserts et éventuellement la partie couche à changer. La partie culotte quant à elle peut être réutilisée plusieurs fois
  • les hybrides :  idem que pour les TE2, c’est l’insert qui peut être jetable et biodégradable.
    Elles sont tout comme les TE2 évolutives, faciles à entretenir et à manipuler. Elles ne sont pas volumineuses et permettent donc à bébé d’être libre de ses mouvements.

Dans un prochain article, nous verrons les accessoires que vous pouvez être amenées à utiliser avec vos couches lavables, ainsi que les conseils d’utilisation, comment les choisir et le budget. Si vous les utilisez déjà dîtes nous en commentaire quel modèle vous avez choisi !

 

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *